Catégories
Voyage

L’hygiène en Chine, ce qu’il faut savoir

Le développement de la Chine se produit depuis quelques années à une vitesse telle qu’il suffit de respecter quelques règles d’hygiène dans les grandes villes pour être sûr de passer un séjour sans mauvaise surprise en ce qui concerne votre santé.

L’hygiène alimentaire

L’eau en Chine n’est pas potable. Preuve en est que les Chinois eux-mêmes la consomment le plus souvent très chaude. Mieux vaut donc consommer de l’eau en bouteille ou prenez-en dans les fontaines plutôt qu’au robinet. Concernant les fruits et légumes, la règle de base en hygiène alimentaire en Chine est de les laver avant de les consommer. Il serait préférable aussi d’éviter les fruits et légumes qui ne peuvent être ni lavés, ni pelés, ni cuits. Enfin, optez plus pour les produits des grandes marques internationales Nestlé, Head & Shoulders ou Danone au lieu des produits locaux.

Pollution

Certaines zones telles que Shanghaï, Beijing, Shengdu ou le nord industriel sont très polluées. À déconseiller donc pour les personnes souffrant de maladies respiratoires ou d’asthme. Les masques chirurgicaux utilisés par les Chinois eux-mêmes dans ces zones peuvent néanmoins vous permettre de vous protéger.

Manque d’eau potable

C’est un souci national et qui est par ailleurs bien connu des chinois eux-mêmes. L’eau potable est ce qui manque le plus. En effet, l’accès à l’eau salubre reste très inégal, et donc réservé à une certaine classe de la population malgré les efforts du gouvernement de faire évoluer la situation. Il est donc recommandé aux touristes d’être très prudents et vigilants quant à l’eau destinée à être bue. C’est d’ailleurs la principale raison pour laquelle l’eau qui vous est servie au restaurant est bouillie et servie chaude, gage de sa potabilité.

D’autres points non moins importants peuvent faire l’objet d’analyse plus poussée en ce qui concerne la problématique de l’hygiène en Chine. Il s’agit notamment de cette propension des habitants de l’Empire du Milieu, à cracher partout, même dans les halls d’attente ou dans les chambres. On peut également citer l’état de propreté générale des toilettes publiques, l’absence ou en tout cas la rareté des bonnes pratiques (pour un cuisinier, se laver les mains après les toilettes par exemple).

Prévoyez enfin une trousse de pharmacie contenant des médicaments contre la diarrhée, des répulsifs anti moustiques, du papier toilette (si vous comptez aller dans les petites villes éloignées des grandes métropoles), du paracétamol, ainsi que des filtres et écrans solaires.